Suite à nos formations prônant l’usage de l’écriture comme soin de support, auprès des 90 infirmières présentes aux Ateliers d’échanges des pratiques infirmières en hématologie (ATEPIH), fin novembre, nous recevons ce courriel réjouissant :  » Les premiers retours des équipes soignantes sur votre atelier font l’unanimité. J’ai entendu dire que de petits blocs notes et un stylo pourraient être distribués lors d’une entrée d’un patient : un premier pas ! »

Grâce à tous ces petits pas, l’écriture permettra à de plus en plus de patients hospitalisés de trouver un apaisement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *